Démissionner pour reprendre une formation

Il n’est normalement pas possible pour un salarié qui vient de démissionner de prétendre à une allocation chômage. Toutefois, il lui est possible d’en demander une sous certaines conditions. En l’occurrence, dans le cas où ce salarié démissionne pour suivre une formation professionnelle. Cela s’applique principalement dans le cadre d’un CDI. Ce dispositif est en place depuis novembre 2019.

La formation en question doit avoir pour but de permettre à la personne de développer de nouvelles compétences, et d’ainsi évoluer dans son parcours professionnel.

En France, chaque personne qui le souhaite a l’opportunité d’être accompagnée afin de pouvoir entrer sur le marché du travail. C’est pour cette raison que des nombreux dispositifs ont été mis en place, entre autres le CPF ou Compte Personnel de Formation.

Démissionner pour formation lorsqu’on est en CDI

Pour bénéficier du dispositif démissionnaire, il faut tout d’abord faire l’objet d’un CEP (conseil en évolution professionnelle). Il s’agit d’une étape essentielle mais aussi obligatoire. Le CEP va permettre d’établir les bases du projet et d’étudier les différentes options qui s’offrent à vous. Attention, la demande de conseil en évolution professionnelle doit se faire avant la démission. Dans le cas contraire, les droits à l’allocation chômage ne pourront pas être ouverts.

Le CEP n’intervient pas uniquement dans le cadre d’une démission, mais permet de mener à bien un projet professionnel. Il s’agit d’un dispositif gratuit.

Durant les 60 derniers mois qui précédent votre démission, il est également demandé d’être en mesure de justifier de 5 ans minimum de salariat, le tout en continu (soit 1 300 jours travaillés).

Votre projet doit ensuite être validé par une CPIR (ou Commission Paritaire Interprofessionnelle Régionale), après examen de sa viabilité. Le projet doit en effet être convaincant et professionnalisant (avec un emploi en résultat).

À la réception de l’attestation du sérieux du projet que vous avez présenté, vous est alors octroyé un délai de six mois maximum afin d’effectuer la demande d’allocation chômage, en vous adressant à Pôle Emploi. En d’autres termes, vous devez dans les six mois qui suivent la notification de validation de projet vous inscrire en tant que demandeur d’emploi et effectuer les démarches nécessaires. Pôle Emploi s’attache à vérifier le respect de cette procédure.

Démissionner pour formation avec un CDD

Dans le cas d’un CDD, il ne peut pas y avoir de démission comme pour un CDI. Toutefois, il est possible de mettre fin au contrat selon certaines circonstances, en particulier si vous et votre employeur vous entendez sur un commun accord. Cela peut être pour faute grave de la part de l’employeur ou pour un cas de force majeure.

Pour financer votre formation, le dispositif de l’ARE (Allocation de Retour à l’Emploi) ne peut s’appliquer. En revanche, il est possible d’avoir recours à son compte professionnel de formation pour financer.

Lettre de démission pour fair une formation qualifiante

Tout salarié démissionnaire est tenu d’informer sa direction de sa démission pour formation par courrier. La lettre doit mentionner la raison de manière claire et précise, ainsi que le délai de préavis.

Démission pour faire une formation : droit au chômage

Vous l’aurez ainsi compris, tout salarié en CDI qui le souhaite peut rompre son contrat avec son employeur et toucher les allocations chômage afin de suivre une formation (VAE, CléA, etc). Cette dernière lui permettra soit d’acquérir de nouvelles compétences et d’amorcer une reconversion professionnelle, soit de sécuriser son métier et ses savoirs déjà acquis. Dans tous les cas, la formation professionnelle offre à tout un chacun l’opportunité de se réinventer et de repousser ses limites.

Toute personne active a droit à un Compte Personnel de Formation, comptabilisé en euros, et donnant ainsi accès à une formation, aussi bien pour les salariés que pour les freelances et travailleurs indépendants, les professions libérales, etc. Il est même possible dans certains cas de cotiser pour les emplois saisonniers.

Suite aux nouvelles mesures sanitaires, nos sites sont actuellement fermés au public.

Vous pouvez réaliser l’ensemble de vos démarches en ligne depuis votre espace personnel.

Nos équipes restent mobilisées à distance pour assurer le suivi des dossiers.

 

Nos ateliers d’information se poursuivent à distance.

Envie de changer de métier, de vous reconvertir, de vous former pour créer ou reprendre une entreprise? Inscrivez-vous à nos ateliers thématiques depuis votre espace personnel, onglet « mes rendez-vous ».

 

– Prenez soin de vous –

Aller à la barre d’outils